01

Même si il est faux je ne pouvais pas passer à ses côtés sans le photographier. Le papillon, symbole de ce Grenier.... posé là sur cette grille en fer forgé... un appel, une attirance, un besoin ...

02

Sur les berges de la Siagne, à mes pieds, un "cri-cri", enfin une sauterelle. Rien de bien exceptionnel à ça mais il y avait longtemps que je n'en avais plus vu. Un lointain souvenir d'enfance, le "cri-cri". Son chant, ses sauts, ses couleurs aussi....

03

Séance balnéothérapie pour ce magnifique toutou. L'eau charie des morceaux de bois et qu'il est amusant de les rattraper, de patauger dans cette eau belle et fraiche... de prendre un bon bain alors que l'air commence à devenir chaud... un petit plongeon n'est pas pour lui déplaire.

041

J'y vais, j'y vais pas !!! et et puis si, j'y vais... trop bon l'eau de la piscine !!! enfin de la rivière !!!

05

Et puis Dame Zibedule en version rouge tout simplement posée sur une brindille...

06

En version oranger prête à l'envol ou peut être à l'atterissage...

07

En version bleu pour se dorer au soleil....

08

Rendez vous demain pour un épisode aquatique et rafraichissant de ce W.E sur la Côte d'Azur...

Petit truc en plus :

588284_marseille
(photo prise sur le net)

"L'incendie arrivé aux portes de Marseille n'était toujours pas maîtrisé jeudi à l'aube. Les sapeurs-pompiers envisagent une reprise des moyens aériens pour aider les 480 hommes engagés contre les flammes." (dépêche AFP)

Incendie à Marseille :
Je n'habite pas si loin que ça de l'incendie. A vol d'oiseau je dirai 5 à 6 kms et je vais vous dire ce que je répète depuis ce matin à certaines et certains d'entre vous qui me posent la question :  nous savons que cet incendie est encore actif ne serait-ce que par la couleur du ciel (un peu jaune) et l'odeur de brulé qui flotte dans Marseille depuis hier après midi et les fumerolles qui entrent dans les maisons.

Hier soir vers 23 heures, les canadairs tournaient encore au dessus de nos têtes pour prendre l'eau en mer et aller la jeter sur les flammes. Une tragédie dont malheureusement nous avons l'habitude, 1.200 h de garrigue qui partent en fumée... une situation que je déteste chaque année.

En faisant mon petit rangement ce matin, j'ai constaté que mon fauteuil était tout recouvert d'une fine pellicule de cendres et dans la gorge ça pique. Voilà pour la situation. Pas trés drôle.