02

Bien avant la naissance de mes fils, je rêvais déjà d'un calendrier de l'Avent. D'un vrai. En tissu. Fabriqué maison. Mais chez moi, enfant, il n'y en avait pas. Non pas que Maman ou mes grands mères ne savaient coudre mais on ne pensait pas au calendrier de l'Avent comme ça. Notre mamy (grand mère maternelle) nous (ses 5 petits enfants) achetait un calendrier en papier et puis c'est tout.

03

Plus tard, je n'ai jamais osé "transgresser" la loi familiale qui voulait que je ne savais pas faire grand chose de mes 10 doigts et que de toutes les façons, même si j'avais eu l'audace de le faire, le résultat serait pitoyable. Donc j'ai longtemps acheté à mes enfants des calendriers de l'Avent en carton dont aujourd'hui il ne reste rien.

04

Alors me voilà partie vendredi matin, fermement décidée à trouver "LE" tissu de "MON" calendrier. Direction "Mondial Tissus" à Plan de Campagne et là, comme par enchantement, comme fait exprés, il était là. Un petit coupon, de quoi faire 2 calendriers, la fin d'un rouleau. Le magasin avait été pris d'assaut pour les tissus de Noël. Juste fait pour moi. Sans aucune hésitation, je l'achète.

05

A la maison, j'ai une belle couverture polaire rouge de chez le Suèdois, qui ne sert à rien. Je lui ai trouvé une utilité : elle servira à doubler mon calendrier.... Et me voilà, ciseaux crantés dans une main, tissus étalés sur la table de la salle à manger à découper 24 petits carrés et un grand.

06

Des petits chevaux à bascule, des nounours, des chaussettes, des cloches, des étoiles... bref toute l'ambiance de Noël m'envahit. Je me sens si bien de réaliser enfin ce rêve. Plus j'avance et mieux je me sens. Plus j'avance et plus je suis heureuse de pouvoir enfin le faire... je me sens comme libre!!!

07

Tout est cousu la main et même si ça n'est pas moi qui est décidé du motif, des couleurs, des formes et de tout le reste, c'est un vrai vrai plaisir que j'éprouve à le voir se dessiner, apparaitre, prendre forme sous mes doigts.

01

Je l'ai enfin "Mon" calendrier de l'Avent. Le mien à moi toute seule. Je sais cela parait un peu enfantin et même orgueilleux de parler ainsi mais hier soir quand j'ai posé le dernier point j'étais fière de moi et contente de mon travail. Dès le 1er décembre il ornera un des murs de la maison, tous les jours je sortirai des petites poches un petit "truc", une babiole, une bricole... et qui sait peut être sera-t-il encore d'actualité quand je serai grand mère... mais ça c'est une autre histoire, un autre temps ... mais comme j'aimerai bien qu'il traverse le temps.