ou bien en sous titre : "Une journée entre filles : vent, pluie mais sourires"....

01

Babette après avoir passé quelques jours chez Mimi et Max, quelque peu voyagé est maintenant sur le départ. Nous sommes lundi matin et il est aux alentours de 11:30 quand nous nous retrouvons toutes les trois près de notre cantine préférée que certaines d'entre vous connaissent. Une fois encore les trottroirs de Marseille servent à différentes utilisations.

02

Dans la valise, bien protégé au milieu des pelotes de laine, des tricots et autres vêtements, Babette a déposé son oeuvre, son premier tableau... si vous voulez en savoir plus sur sa création, naissance et déroulement, un petit tour ICI vous en dira beaucoup plus.

03

Tel Lucky Luke, Mimi dégaine son APN beaucoup plus vite que son ombre et immortalise l'instant. De le voir en vrai me stupéfait, c'est magnifique... je comprends le coup de coeur, j'admire la peinture....

04

Il est bientôt midi et toutes ces émotions nous ont donné faim. Nous nous dirigeons tranquillement vers notre "cantine" préférée... et là, portes closes...

"Ben oui, c'est lundi Mesdames, et le lundi le restaurant est fermé... mais allez voir en bas de l'escalier, il y en a un autre qui parait-il est très bon". C'est une gentille dame qui habite tout près de là qui nous donne ce renseignement, que nous suivons d'un bon pas et que nous ne regretterons à aucun moment...

  052  050

   051  053

Après un bon café, que faire? dehors le temps est maussade, le ciel est gris et le vent souffle... et il nous reste encore quelques 3 heures à passer ensemble. Nous n'allons pas gâcher notre plaisir pour autant, la météo ne nous arrêtera pas. Direction Callelongue ...

08

Babette ne connait le bout du bout de Marseille. Certes, il est des heures et des jours où les couleurs, la lumière sont plus belles, certes il est des jours et des heures où il fait meilleur s'y promener mais même en furie, même en colère l'endroit est sublime....

07

Pour immortaliser l'instant, nous demandons à un gentil monsieur accompagné de son amie de nous prendre en photo. Resserons les rangs pour nous tenir chaud et pour ne pas nous envoler.... Nous avons ensuite réintégrer la voiture de Mimi et papoter, papoter, papoter jusqu'à ce que l'heure du départ arrive.

Voilà pour les aventures d'une bourguignonne en Provence, que du bonheur, que du plaisir. Une chose à faire prescrire sur ordonnance et à suivre sans modération.