01
(pastels gras pour les couleurs et encre de chine pour les contours)

Une boite de crayons de couleurs ou presque retrouvée en faisant mon grand rangement annuel du printemps, un carton entoilé qui trainait dans un coin, une envie de couleurs, de fleurs et une passion pour les vitraux... et voilà le résultat. Mais ceci nécessite une petite explication :

02_102_2
02_3 02_4

Mon amour pour les vitraux remonte à mes cours de dessin au Sacré Coeur de Marseille quand j'étais en 6ème (ça ne date pas d'hier... 1968). Nous avions à l'époque une professeur de dessin et de musique, Melle Bertrand (Anne Marie si tu passes par ici, t'en souviens-tu?). Un personnage un peu foufou comme on dit, qui nous faisait dessiner des vitraux et des flamèches... des dessins d'enfants hauts en couleurs mais dont malheureusement je n'ai aucun exemplaire.

05

Depuis maintenant 3 ans que je "peins" avec Mimi à l'Atelier du Lavoir, j'ai beaucoup appris grâce à elle. Les couleurs, les lumières, la façon de faire des mélanges, l'huile, l'aquarelle, les pastels... bref j'ai appris comme à l'école et j'adore.

06

J'ai donc tenté à ma façon de mettre en pratique, toute seule, tous ces enseignements. J'ai laissé parlé mon envie, mon coeur et voilà ce qu'il en est sorti. C'est pour moi une grande première. Je ne connaissais rien aux pastels gras mais je dois avouer que je me suis régalée. Aujourd'hui, mon coquelicot vitrail ou vitrail coquelicot va recevoir son joli cadre, une belle couche de vernis et il sera terminé. Depuis j'en ai commencé d'autres, terminé un supplémentaire...